Le mot du Secretaire Exécutif

...

Qui sommes-nous

Le Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes (BNGRC) est le bras opérationnel du Conseil National de Gestion des Risques et Catastrophes (CNGRC).Il fait partie des composantes clés de la structure institutionnelle de Gestion des Risques et des Catastrophes (GRC).
Il est l'autorité nationale de gestion, de coordination et de suivi de toutes activités se rapportant à la GRC et à la Réduction des Risques de Catastrophes (RRC) à Madagascar , selon le décret n°2006 - 904, fixant l'organisation, le fonctionnement et les attributions du BNGRC.
Il a pour attribution de concentrer ses efforts dans le renforcement de capacité des autorités et de la population locale dans les régions les plus vulnérables en vue d'atteindre une résilience communautaire effective.

Notre structure

La loi No. 2003-010 relative à la politique nationale de gestion des risques et des catastrophes (et ses décrets d'application), a mis en place un Système National de GRC compose d'un ensemble de structures, qui correspondent à des institutions ou à des instances de coordination, au niveau central et local, à savoir : le Conseil National de GRC, le Bureau National de GRC, les Conseils Régionaux, Communaux et Locaux ainsi que les ONGs et la coopération internationale.

Le Conseil National de Gestion des Risques et des Catastrophes (CNGRC), anciennement Conseil National de Secours (CNS)

Le CNGRC, créé en 2005 et placé sous la présidence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, est l'organe national stratégique de conception et de supervision en matière de gestion des risques et des catastrophes. Il a pour mission d'intervenir dans l'organisation de la protection de la population et de l'environnement en cas de catastrophe, et reprend à ce titre les attributions du CNS.
Mais sa mission est élargie à la définition et à la planification, supervision et évaluation de la mise en œuvre de la SNGRC, en donnant ainsi une place centrale à la prévention des catastrophes au travers d'une gestion intégrée des risques naturels.
Bien que créé depuis plus d'une année, ce Conseil National de GRC s'est réuni pour la première fois le 15 décembre 2006. Jusqu'à cette date, le Conseil National de Secours était la structure gouvernementale et l'interlocuteur officiel de référence dans les relations avec les partenaires internationaux en matière de GRC. Ses attributions étaient essentiellement concentrées autour de l'intervention en cas de catastrophe, bien que ces dernières années des efforts importants aient été développés pour la préparation des populations vulnérables.
Le CNS était présidé par le Ministre de l'Intérieur (MIRA) et un Secrétariat Permanent ayant rang de service du Ministère assurait son fonctionnement. Par défaut, le Secrétariat Permanent du CNS a très souvent été lui-même appelé « CNS », et c'est presque exclusivement à ce Secrétariat qu'on se réfère quand on parle du CNS.
Le SP du CNS a fonctionné comme une structure légère, ce qui ne l'a pas empêché de réaliser, pour le compte du Gouvernement, des opérations de secours d'urgence de grande envergure avec des moyens financiers, bureautiques, logistiques et humains limités. Le budget annuel de fonctionnement, a été pour 2006 de 500 millions d'Ariary (188.000 Euros) et il sera en augmentation pour 2007. Par ailleurs, il arrive que le gouvernement Malagasy débloque une certaine somme pour subvenir aux secours d'urgence.

Le Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes (BNGRC)

Le BNGRC est le bras opérationnel du CNGRC rattaché au Ministère chargé de l'Intérieur.
Comme stipulé dans le décret N° 2006-904 fixant l'organisation, le fonctionnement et les attributions du BNGRC, il est l'organe de gestion, de coordination, de suivi et d'appui du Conseil National, et à ce titre est chargé d'assurer la prévention et la préparation des catastrophes ainsi que l'organisation et la gestion des secours d'urgence surtout en matière d'aides humanitaires.

Le BNGRC remplace ainsi le Secrétariat Permanent du CNS (communément appelé CNS) et fonctionne avec les moyens en personnels et matériels de cette structure.
Structures territoriales d'intervention, en matière de gestion des risques et des catastrophes
Le CNGRC se décline en structures décentralisés comme suit :

  • CRGRC, Comités Régionaux de GRC au niveau des Préfectures
  • CDGRC, Comités Districaux de GRC au niveau des Districts
  • CCGRC, Comités Communaux de GRC au niveau des Communes
  • Équipe locale de secours pour les Fokontany


Les attributions, l'organisation et le fonctionnement de ces différents Comités devront être arrêtés par les Autorités administratives territorialement compétentes au niveau des Régions, des Districts et des Communes.
À ce jour, des Comités ont déjà été mis en place au niveau des Régions et des Districts. L'opérationnalité de ces structures est assez limitée et très variable géographiquement.
Le BNGRC a comme bras opérationnel le Corps de Protection Civile.

 

Le Comité de Réflexion des Intervenants en cas de Catastrophes ou CRIC :

Créé en juin 1996, la mission originelle du CRIC a été d'être un organe de coordination générale entre partenaires autour d'une problématique donnée, ad hoc. D'autres documents concevaient le CRIC comme une structure de réalisation et de concertation ou encore comme une simple « cellule » informelle de coordination. En fait, le CRIC n'a pas de statut formel.
Il ne dispose d'aucun moyen mis spécifiquement à sa disposition. Dans la pratique actuelle, il sert surtout de plate-forme de réflexion, et d'échanges d'information, qui regroupe les principaux responsables des organisations humanitaires et ONG.
Ces dernières années, dans le cadre d'un processus guidé par la Stratégie Internationale pour la Prévention des Catastrophes, ce comité a évolué vers la composition d'une Plateforme Nationale.
Notons que la participation des institutions nationales au CRIC reste assez faible, et en l'état, cette plateforme nationale de coordination se concentre presque exclusivement sur les questions de réponse aux catastrophes. Dans ce domaine, il est devenu une plateforme de coordination incontournable et qui permet une meilleure coordination des interventions.

Les Structures et organes spécialisés :

Il existe également un certain nombre de structures spécialisées sur un aléa et ses effets intervenant directement ou indirectement dans la GRC, parmi lesquelles :

  • Le Corps de Protection Civile, rattaché au Ministère de la Défense
  • Le Centre National Anti-acridien (CNA)
  • L'Office National pour l'Environnement (ONE)
  • L'Office National de Nutrition (ONN)
  • L'Organe de Lutte contre les Evénements de Pollution marine (OLEP), rattaché au Ministère de l'Environnement, des Eaux et Forêts


Ces structures et organes ont des statuts différents : soit il s'agit de comités nationaux dotés d'organes d'administration et de réflexion et d'exécution, soit de conseils ou de projets rattachés à un Ministère, soit encore d'unités au sein d'un Ministère. Certaines structures disposent d'importants moyens financier, humain et logistique.
Il faut également mentionner l'existence de diverses cellules, unités ou offices au sein de différents ministères sectoriels, et en particulier :

 

  • L'Office des Travaux d'Urgence (OTU), récemment créée au sein du Ministère des Travaux Publics
  • La Direction des Urgences et des Catastrophes, au sein du Ministère de la Santé

 

 

Notre mission

Fournir des conseils techniques au CNGRC Promouvoir la prévention, la préparation et la mitigation au sein de toutes les agences et à tous les niveaux du gouvernement ainsi qu'aux ONGs Soutenir techniquement le Plan Local et le Plan Régional pour la Gestion des Risques et des Catastrophes Fournir des directives, organiser la formation et promouvoir la préparation des plans en rapport avec les cataclysmes Commander le centre national des opérations d'urgence pendant les catastrophes Développer et gérer un système d'informations sur les risques et catastrophes, pré et post évènement.

Nos activités

Assurer la coordination des activités relatives aux GRC/RRC Encadrer les structures décentralisées Réaliser les activités relatives aux Information, Education, Communication en GRC Mettre en œuvre les systèmes d'alerte Renforcer la capacité des structures à différents niveaux Développer et gérer un système d'information efficace pour une meilleure prise de décision.

 

 

#BNGRC #BNGRC_Madagascar #BNGRC_Antananarivo #Bureau_National_de_Gestion_des_Risques_et_des_Catastrophes #Mission_du_BNGRC #GRC_Madagascar